Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Quetigny Environnement

Articles avec #infos capren

Info Capren : Lubrizol, 1 an après : quelles leçons en tirer ?

5 Octobre 2020, 16:30pm

Publié par Quetigny Environnement

Le spectaculaire incendie qui s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019 à Rouen, au sein de l’usine Lubrizol classée Seveso seuil haut, est révélateur de la mauvaise application de la politique de prévention des risques déployée en France depuis une quarantaine d’années. Aujourd’hui, alors que le territoire compte plus de 500 000 installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), sommes-nous à l’abri d’une nouvelle catastrophe ?

Voir les commentaires

Infos CAPREN : Manifestation samedi 3/10 à 10h pour le climat à Dole/Tavaux

26 Septembre 2020, 15:37pm

Publié par Quetigny Environnement

Bonjour,

 

Suite à l'appel d' Alternatiba : "marcher sur les aéroports" partout en France le 3 octobre.

un rassemblement coloré sera organisé à proximité de l'aéroport samedi 3 octobre de 10h à midi.

Organisateurs : Alternatiba groupe de Besançon et France Nature Environnement (FNE) Bourgogne Franche Comté.

 

La tribune publiée par Libération le 16 septembre (https://www.liberation.fr/debats/2020/09/16/marchons-pour-reduire-le-trafic-aerien_1799545 ) est cosignée par Arnaud Schwartz, président de France Nature Environnement

 
Devant l'urgence climatique, des personnalités civiles, scientifiques et militants se rassembleront, partout en France, le 3 octobre pour défendre une réduction du trafic aérien et un plan de reconversion du secteur pensé avec les salariés.
 

 

 

Cette manifestation se déroulera de la manière suivante :

  • 9h à 9h45 : installation de deux “vite abris“ sur le trottoir à l’entrée de l’aéroport
  • 9h45 à 10h30 accueil des manifestants dont le nombre est estimé entre 40 personnes et 150 personnes. Les véhicules seront stationnées le long de la route qui se trouve en face de l’aéroport à 200 mètres de l’aéroport.
  • 10h30 à 11h00 les manifestants formeront une chaîne humaine le long du mur côté route de chaque côté de l’entrée de l’aéroport. La distanciation sera effectuée par des pancartes tenues de chaque côté par les participants à la chaîne humaine.
  • 11h00 à 12h un “die in“ se déroulera sur l’espace de l’entrée de l’aéroport qui fait environ 30 mètres par 30 mètres.
  • 12h00 à 13h démontage des “vite abris“ et nettoyage du site.

 

Consignes importantes :

apporter masque et gel hydroalcoolique

 

Ateliers de pancartes/banderoles colorées qui seront tenues entre les participants pendant la chaîne humaine (prévoir un linteau ou quelque chose de rigide aux extrémités pour que ce soit facile à tenir des deux côtés).

  • À Dole : atelier de réalisation samedi 26 septembre de 10h à midi contacter Hervé Prat rv....@caramail.fr ou laisser un sms au 07 64 68 97 49

 

Signer l’appel : https://alternatiba.eu/marchons-sur-les-aeroports/

Voir les commentaires

Infos CAPREN : bulletin ACTU FNE N°82 - septembre 2020

15 Septembre 2020, 08:45am

Publié par Quetigny Environnement

Le numéro 82 d'ACTU FNE du mois de septembre 2020 est paru.

Avec principalement :

- L'actualité "vie associative et le lien fédéral"

- Les contributions des Réseaux et Services de FNE

- Les contributions des associations membres et correspondantes de FNE

- Les contributions du CES Européen

- Les décisions statutaires de FNE

- L'agenda statutaire de FNE

 

Voir les commentaires

Infos CAPREN : recours des Lentillères contre le PLUI au tribunal administratif

13 Février 2020, 21:06pm

Publié par Quetigny Environnement

Ci–dessous, le lien vers un article du site d'information locale Dijoncter : 

dépôt du recours des Lentillères contre le PLUI au tribunal administratif
https://dijoncter.info/plui-jamais-sans-les-lentilleres-1739

Voir les commentaires

Sauver les vipères et les grenouilles

18 Novembre 2019, 13:32pm

Publié par Quetigny Environnement

Sauver les vipères et les grenouilles

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert une consultation du public concernant la protection des amphibiens et des reptiles sur le territoire métropolitain. Si ce projet présente de réelles avancées pour une meilleure protection de ces espèces et de leurs habitats, il autorise toujours la possibilité de tuer des vipères et de pêcher des grenouilles. Des pratiques totalement inacceptables contre lesquelles il faut s’opposer. Nous comptons sur vous !

Vers un nécessaire renforcement de la protection pour des espèces en danger

Selon la liste rouge des espèces menacées en France, 9 espèces de reptiles sur 38 et 8 espèces d’amphibiens sur 35 sont menacées sur le territoire métropolitain.

La principale menace est la régression et la fragmentation de leurs habitats, sous les effets de l’urbanisation, du développement des infrastructures de transport ou encore de l’intensification des pratiques agricoles. Viennent s’ajouter, les pollutions (engrais, produits phytosanitaires, métaux lourds, etc.), l’introduction d’espèces exotiques envahissantes, les effets des changements climatiques ou parfois les captures dans le milieu naturel pour la consommation ou la détention en tant qu’animal de compagnie.

Ce projet d’arrêté vient renforcer la protection des reptiles et amphibiens selon leur état de conservation et en fonction de la responsabilité patrimoniale de la France à leur égard. Des espèces sont donc ajoutées, d’autres voient leur habitat protégé en plus des spécimens.

Ce projet présente donc de réelles avancées, qui tiennent compte à la fois de l’amélioration des connaissances scientifiques sur ces espèces mais aussi du niveau de menace et permettra aussi leur meilleure prise en compte dans le cadre des études d’impact pour les projets d’aménagement.

Pourquoi faut-il alors se mobiliser ?

Malgré ces avancées, ce projet présente deux points noirs :

- Alors que la Vipère aspic et la Vipère péliade sont en déclin en France, ce texte autorise leur destruction. Cette possibilité est irrecevable considérant la disparition de leurs populations . Dans les pays voisins, où ce déclin des vipères est également observé, ces espèces sont intégralement protégées, et ce depuis longtemps. Par ailleurs, invoquer le risque de morsure pour autoriser leur destruction est illogique car l’acte de destruction des vipères expose précisément au risque de morsure. Dans les faits, les envenimations sont peu fréquentes et très bien prises en charge en France. Les décès sont donc extrêmement rares (moins d’un cas tous les 10 ans lié à des manipulations intempestives et des captures) en comparaison des décès liés aux morsures par des chiens (33 décès en 20 ans). Continuer à autoriser la destruction des vipères pour ce motif est d’autant plus incompréhensible que la détention par des particuliers d’espèces de serpents exotiques, encore plus dangereuses et pour lesquelles les anti-venins ne sont pas toujours disponibles est autorisée.

- Le projet d’arrêté autorise la capture, la destruction et la consommation de deux espèces de grenouilles, la Grenouille rousse (Rana temporaria) et la Grenouille verte (Pelophylax kl. esculentus). La Grenouille verte est un hybride entre la Grenouille de Lessona (espèce d'intérêt communautaire) et la Grenouille rieuse, toutes deux protégées intégralement. Or, il est impossible de faire la distinction entre les trois espèces de grenouilles sans analyses génétiques. De même, il est très difficile de faire la distinction entre la Grenouille rousse et la Grenouille agile (Rana dalmatina), qui elle est intégralement protégée. Le risque est donc grand de pêcher finalement une espèce protégée ! Le texte de cet arrêté n’empêche pas non plus un amateur de cuisses de grenouilles de récupérer directement les animaux dans les seaux disposés le long des routes par les bénévoles pour éviter leur écrasement par les voitures.

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 1er décembre sur la page web de la consultation et postez votre commentaire en cliquant sur l’encadré prévu à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés ci-après, pour que votre réponse soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre à la consultation en demandant que les vipères et les grenouilles soient protégées :

- Selon la liste rouge des espèces menacées de France, la Vipère péliade est classée « Vulnérable » et son déclin a tendance à se poursuivre. Partout en Europe de l'Ouest, cette espèce est strictement protégée. Le statut de conservation de la Vipère aspic est également très préoccupant  avec des régressions dans l’Ouest de la France du fait de la dégradation du bocage et de l’intensification des pratiques agricoles. La France a donc une grande responsabilité pour la conservation de ces espèces. Ces deux espèces doivent donc être strictement protégées.

- Autoriser la destruction des vipères aspic et péliade au motif du risque de morsure est fallacieux. Les rares cas d’envenimation sont très bien pris en charge par les services médicaux et l’acte de tuer une vipère expose justement au risque de morsure. Et comment accepter que les espèces sauvages soient détruites, alors que par ailleurs, il est possible de détenir des espèces de serpents exotiques bien plus dangereuses et pour lesquelles les anti-venins ne sont pas toujours disponibles ? Les deux espèces de vipères doivent être strictement protégées.

- Au regard du risque de confusion, continuer à autoriser la destruction des vipères aspic et péliade représente un risque pour les autres espèces de serpent qui sont quant à elles protégées.

- À l’heure où le déclin des amphibiens est documenté et que la population française mange à sa faim, continuer à autoriser la pêche des grenouilles est aberrant. Des milliers de bénévoles s’investissent chaque année pour aider les grenouilles à traverser les routes. Avec ce texte, un amateur de cuisses de grenouilles pourra les prendre directement dans les seaux disposés le long des routes pour les consommer. La destruction et la capture des grenouilles doivent être interdites.

- La Grenouille verte est un hybride entre la Grenouille de Lessona et la Grenouille rieuse, toutes deux protégées et ne peuvent donc être ni capturées, ni détruites. Or, il est impossible de faire la distinction entre les trois espèces. De même, il est très difficile de faire la distinction entre la Grenouille rousse et la Grenouille agile (Rana dalmatina), qui elle est intégralement protégée. Le risque est donc grand de pêcher finalement une espèce protégée. La destruction et la capture des grenouilles doivent être interdites.

Voir les commentaires

Info CAPREN : L'état attaqué en justice pour inaction climatique

28 Décembre 2018, 12:24pm

Publié par Quetigny Environnement

Voir les commentaires

Réchauffement climatique, ouverture le 2 décembre de la COP 24 en Pologne

2 Décembre 2018, 15:27pm

Publié par Quetigny Environnement

Voir les commentaires

Semaine Européenne de la réduction des déchets : Ciné débat avec le CAPREN

20 Novembre 2018, 07:52am

Publié par Quetigny Environnement

Semaine Européenne de la réduction des déchets : Ciné débat avec le CAPREN

Voir les commentaires

Semaine Européenne de la réduction des déchets

18 Novembre 2018, 18:50pm

Publié par Quetigny Environnement

Semaine Européenne de la réduction des déchets

Les informations relayées ci-dessous proviennent de la newsletter "Les infos écologie urbaine" de la ville de Dijon.

pour vous abonner, c'est ici :

https://arc2.novagouv.fr/form_dev/07ae7df4fa1dbe48dab0179d84ce8784/#/formulaire/

Des informations sont également disponibles ici : 

https://www.trionsnosdechets-dijon.fr/Particulier/Reduire-mes-dechets

 

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS (SERD)
Qu'est ce qu'un déchet ? Comment peut-on éviter d'en produire autant ? Pourquoi est-ce si important ?
La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, c'est un temps fort pour répondre à ces quelques questions, essayer de diminuer nos déchets et de consommer mieux ! Pensez réemploi, réparation, c'est éviter que notre jean, notre tee shirt mais aussi notre chaine hifi ou notre grille pain finisse à la poubelle alors qu'après un repair café, il fonctionnera encore !
Du 17 au 25 novembre
Plus de détails

 

LE "GRAND SAPHIR"
À l'occasion du Tour de France "Agir Ensemble", Dijon métropole s'associe à l'Université de Bourgogne, au Crous de Dijon et à la Burgundy School of Business pour faire découvrir le film et sensibiliser le public sur l'état critique de la pollution en mer Méditerranée.
Mardi 20 novembre - 18h30 - Amphithéâtre Roupnel (4 bd Gabriel, extension du bâtiment Droits & Lettres)
Bande-annonce
ATELIER PRODUITS AU NATUREL
Envie de vous initier à la fabrication de cosmétiques et de produits d'entretien au naturel ? L'association Éco-friendly 21 propose à un nouvel atelier "Do it yourself".
Jeudi 22 novembre - de 18h30 à 20h30 - Latitude 21
MARCHÉ DE NOËL DU RÉEMPLOI
Objets détournées, customisés, upcyclés... Pour Noël, le marché du réemploi est une belle occasion de faire des cadeaux originaux... et écologiques ! Venez découvrir ce qu'on peut faire avec des objets vintage, des vinyles, des chambres à air, des tissus, des palettes, des accessoires et métaux en tous genres !
Les 24 et 25 novembre - de 14h à 18h - grande orangerie (jardin de l'Arquebuse)
En savoir plus
 
Trucs et astuces pour réduire vos déchets
Portraits de 10 partenaires du projet territoire zéro déchet-zéro gaspillage
En savoir plus

 

Voir les commentaires

Informations Capren 07/03/2018

10 Mars 2018, 15:39pm

Publié par Quetigny Environnement

Voir les commentaires